OUVERTURE DE SORBBRIDGE

Viens écrire un petit mot sur le sujet Bazzart pour faire connaître ton amour pour SB -ou pas


N'hésite surtout pas à commenter cette première version over here. Un commentaire = un pet de lama puant.


vote pour ton lama squad préféré






 

RECRUTEMENT STAFF ICI ET ICI ET LA


 :: BACCAULAUREAT :: Baccalauréat vs. the A-Levels :: Passed Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

NICOLAS DELACOUR › doll face

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 82
Date d'arrivée : 05/03/2017
© : kawaiinekoj, astra.
Âge : 23
Habitation : chez sa mère à paris, dans un appart dans le centre avec sa soeur à cambridge.
Études : de commerce.
Dim 5 Mar - 17:23
NICOLAS ANTOINE DELACOUR

feat. douglas booth




ID CARD
  • HUIT JANVIER 1994
  • ROME (ITALIE)
  • VINGT-TROIS ANS
  • CELIBATAIRE
  • COMMERCE
  • IMPLIQUÉ DANS L'AFFAIRE FAMILIALE
  • NON BOURSIER
  • SORBONNE
  • PARTICIPE
MORE
Il adore le shopping. Peut-être est-ce dut au fait d’avoir grandit entouré de filles, ou encore à la carrière professionnelle de sa mère, à moins que cela ne soit purement et simplement en lui, mais quoi qu’il en soit c’est comme ça : il adore les vêtements. Sa garde-robe est immense et soigneusement rangée, ordonnée tant par matières que par couleurs ou saisons. Il est coquet et aime être bien apprêté en toutes circonstances. C’est son côté un peu féminin. Il bichonne ses vêtements et en prend grand soin. S’il n’est décemment pas qualifiable d’égoïste, il n’est pas du tout partageur en ce qui concerne les pièces de sa garde-robe et ne concéderait à vous prêter ces dernières que sous la contrainte. • S'il aime la qualifier en plaisantant (enfin, plus ou moins) de satanique, sa mère est sans nul doute la personne la plus forte qu'il connait. Elle n'est pas facile (elle est même foutrement difficile), mais (et ce même si elle a commis quelques erreurs), elle a tout de même le mérite d'avoir élevé deux enfants seule tout en gérant de plein front une caractère professionnelle très prenante. Il l'admire, c'est un fait, mais il ne veut pas lui ressembler. Cette perspective l’angoisse réellement. • Il a un talent naturel pour juger les gens, voir au delà des apparences, apparences qui se trouvent être bien souvent mensongères. Un peu à l'instar des bêtes, il a une sorte de sixième sens qui lui permet de passer outre les faux semblants divers pour mieux cerner la personne qui s’est réfugiée en dessous.


(COURTOIS) Il est bien élevé Nicolas. En fait, il a tout du gendre idéal. Il a reçu une éducation stricte, élevé exclusivement par sa mère, une femme très perfectionniste et pointilleuse avec son garçon. (ELEGANT) Toujours tiré à quatre épingles, il a parfaitement assimilé les leçons de sa mère sur l’apparence. Il a d’ailleurs écopé de son goût pour la mode et adore faire du shopping, c’est son côté un peu féminin. Il prend plaisir à être bien habillé et ne jure que par les grandes marques (c’est son côté pourri-gâté qui ressort). (CONCILIANT) Faut toujours qu’il aille dans la direction qu’indique les autres. Il est arrangeant, le garçon, très arrangeant. Il n’aime pas le conflit en fait et n’hésite pas à sacrifier ses propres désirs au profit de ceux des autres. (DIGNE DE CONFIANCE) Un ami, un fils, un frère émérite, ou du moins, il essaye. Il veut être là pour tout le monde, Nicolas et il veut faire de son mieux. Il fait en sorte d’être là pour les gens qui comptent pour lui et est une vraie tombe quand on lui confie quelque chose. (RESPECTUEUX) Le côté gendre idéal qui ressort. Nicolas, c’est typiquement le garçon que toutes les mères adorent : outre son physique avantageux, il sait se tenir et il s’exprime très bien. Il véhicule une image de perfection essentielle aux yeux de sa mère. (ASSIDU) Il bosse bien, il bosse fort. (CHARISMATIQUE/CHALEUREUX) Il se dégage de lui une forme d’énergie positive qui donne envie aux gens de le côtoyer. (LEADER MALGRE LUI) S’il a toujours été populaire à l’école, il ne s’est jamais senti l’âme d’un leader. Ce serait plus un suiveur qui assume parfaitement cette position. Il n’éprouve pas le besoin d’attirer l’attention et d’être meilleur que tous les autres. Très peu pour lui de s’en tenir à son image de « golden boy » en puissance. Cette image de lui, sa mère y tiens davantage que lui-même. (TROP CONCILIANT) Au point où il laisse les gens l’étouffer (salut, maman). (TROP RAISONNABLE) Habitué à être fliqué en permanence, il a tendance à se conforter dans son image de mec « bon chic bon genre » tout en sachant qu’il passe à côté de pas mal de choses. (NERVEUX) Il n’est pas aussi sûr de lui qu’il en a l’air. Il ne se fait pas l’effet d’être un chef, un roi parmi les autres. Il ne brille pas plus fort et ne vole pas plus que haut les autres. (TOLERANT) Son niveau de tolérance est très élevé, ce qui n’est pas sans lui ajouter de la valeur. (CONFUS) Car il est enfermé depuis sa naissance dans un cadre défini par sa mère, il a tendance à se sentir largué dans sa propre vie. Même si extérieurement parlant, tout semble rouler comme sur des roulettes sur lui, à l’intérieur, c’est le bordel. Il vit dans la peur de se réveiller un jour le cœur empli de regrets pour ne pas avoir vécu sa vie comme il l’entendait. Il ne sait pas s’il pourrait vivre avec ce sentiment. Ca le terrifie.


Que penses-tu de la mise en place de cet échange ? Qu'est-ce que celui pourrait t'apporter, ou non ? Il le perçoit comme une sorte de bénédiction, une occasion de mettre la distance entre sa mère, mère particulièrement intrusive, et lui. Pour la première fois de sa vie, il se voit offerte sur un plateau l’occasion de partir et de vivre un peu sans avoir le sentiment permanent de voir sa vie régit au millimètre près. Il a vingt-trois ans, mais se fait l’effet d’avoir grandit dans une cage dont il n’est pas encore parvenu à s’échapper en dépit de sa majorité largement acquise. Cet échange est une chance qu’il a eut très à cœur de saisir, c’était d’ailleurs l’une des premières fois de son existence où il a vraiment tenu tête à sa mère. Alors que cette dernière avait donné directement son aval (non demandé, par ailleurs) à sa sœur, elle fut plus contrariée au moment de donner son opinion quant au départ possible de son fiston. Un long débat s’éternisa durant plusieurs semaines, mais Nicolas persista, campant sur ses positions. Au final, il a obtenu de sa mère à ce qu’elle concède à le voir partir, tout en lui faisant néanmoins promettre de passer un week-end sur deux sur Paris de sorte à ce qu’il continu sa formation au sein de l’entreprise familiale dont elle veut faire de lui le successeur. Une façon de garder l’œil sur lui, même dans ces circonstances particulières.


Si tu pouvais choisir n'importe quel endroit sur Terre pour y habiter jusqu'à la fin de ta vie, lequel serait-il ? Pourquoi ? Nicolas adore Paris. C’est sa ville, le théâtre de son enfance, de son adolescence, le théâtre de toute son existence en somme. Il est profondément amoureux de sa capitale et ne s’imagine pas vivre ailleurs. Pour autant, il aime beaucoup voyager, il adore ça même, mais il n’a jamais trouvé de ville à même d’égaler la sienne dans son cœur. Paris est son foyer, l’endroit où il se sent le mieux sur cette terre pourtant emplie de merveilles.


Si j'étais un film ? shutter island.
Si j'étais une célébrité ? il ne les envie pas et n'aspire pas à en devenir une.
Si j'étais une émission de télévision ? un truc en rapport avec la mode.
Si j'étais une musique ? all those pretty lights, andrew belle.
Si j'étais un livre ? Alice au pays des merveilles (vieux souvenir d'enfance).
Si j'étais un aliment ? la bonne baguette française.
Si j'étais une pierre précieuse ? le diamant.
Si j'étais un moyen de transport ? la voiture.
Si j'étais un pays ? France.
Si j'étais une ville ? Paris.
Si j'étais un art ? le dessin.
Si j'étais un sport ? l'escrime.
Si j'étais une couleur ? le bleu.
Si j'étais un métier ? artiste (dessinateur).
Si j'étais un vêtement ? un manteau.
Si j'étais une marque de vêtement ? hermès.
Si j'étais un des sept péchés capitaux ? la gourmandise.
Si j'étais une application de smartphone ? instagram.
Si j'étais un dessin animé ? Rox et Rouky.
Si j'étais un des cinq sens ? l'odorat.
Si j'étais un super pouvoir ? l'élasticité.
Si j'étais un mot ? oui.
Si j'étais un personnage d'Harry Potter ? Regulus Black.
Si j'étais un personnage Disney ? nemo (c'est pixar, mais whatever).
Si j'étais un smiley du forum ?  
chinese portrait


pseudo  MONTCLAIRE. ◊ prénom  Leslie. ◊ âge  vingt-deux ans. ◊ pays  France. ◊ comment as-tu découvert le forum ?  via la première version du projet, sur bazzart. ◊ avis/suggestions le forum est parfait, rien à dire.      ◊ type de personnage inventé. ◊ crois-tu aux extraterrestres ? none. ◊ dernier mot    







put on your doll faces.
liar ☽ everybody has a secret world inside of them. all of the people of the world, i mean everybody. no matter how dull and boring they are on the outside, inside them they’ve all got unimaginable, magnificent, wonderful, stupid, amazing worlds. not just one world. hundreds of them. thousands maybe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 82
Date d'arrivée : 05/03/2017
© : kawaiinekoj, astra.
Âge : 23
Habitation : chez sa mère à paris, dans un appart dans le centre avec sa soeur à cambridge.
Études : de commerce.
Dim 5 Mar - 17:25
NICOLAS ANTOINE DELACOUR

story of my life


Sa mère se nomme Helena Delacour et bien qu’il soit son fils et qu’il s’agisse de sa « petite maman chérie », il est le premier à se résoudre à la qualifier de tout bonnement satanique (bon, jamais lorsqu’elle se trouve à portée de voix, mais c’est un gag récurrent entre sa sœur et lui). Originaire de Paris où elle a reçu une éducation très stricte au côté de sa sœur de trois ans sa cadette, Helena est l’estimée héritière d’une grosse boite dans le milieu de la mode. Au programme de cet héritage : un panel de boutiques de luxe réparties sur toute la surface du globe, des billets à ne plus savoir qu’en faire et un nom de famille plaqué d’or. • Nicolas ne connaît pas son père. A vrai dire, personne ne le connaît, y compris sa mère. Durant sa jeunesse, Helena était une jeune femme volage qui adorait à séduire les hommes sans espérer d’eux quoique que ce soit qui ressemble de près ou de loin à une relation sérieuse et le père de ses enfants n’est autre qu’un des nombreux petits veinards (enfin, tout est relatif compte tenu du tempérament de la belle, caractère difficile compensé par une plastique tout bonnement irréprochable, ceci expliquant cela) à lui être passé dessus alors qu’elle avait vingt-trois ans de moins et le monde qui se déployait sous ses pieds. Un père inconnu au bataillon qui n’aura jamais la moindre indication sur sa progéniture insoupçonnée. • Nicolas a vu le jour à Rome en Italie, une quinzaine de minutes avant sa sœur jumelle Cornelia. Sa mère, enceinte jusqu’aux yeux, son gros ventre caché tant bien que mal sous un déluge de soie pourpre, se trouvait à un défilé de mode, contre l’opinion de son médecin qui avait fait de son mieux pour la pousser à rester chez elle sans obtenir gain de cause (Helena Delacour n’étant pas du genre à se laisser convaincre de quoique ce soit par qui que ce soit). Elle aboyait des ordres, sa grossesse la rendant encore plus irritable et glaçante qu’à l’ordinaire, lorsqu’elle perdit les os, ruinant au passage l’exquis sol en marbre et la belle étoffe du vêtement qu’elle avait eut tant de mal à enfiler. Elle fut rapatriée en urgence à l’hôpital le plus proche et donna naissance en plein milieu de la nuit à ses jumeaux : Cornelia et Nicolas. • Helena voulait un garçon. Elle l’avait déclaré un jour brutalement à l’issue d’une de ses nombreuses disputes avec sa jeune sœur, quelques jours après avoir appris qu’elle était enceinte. Alors que, en parfaite illustration de la grande sœur tyrannique, elle rivalisait de méchanceté, ne s’exprimant que via des réparties plus cassantes les unes que les autres, elle avait balancé sur un ton cinglant « j’espère que ce sera un garçon, j’en ai plus qu’assez des gamines stupides ». Son vœu fut exaucé avec la venue au monde de Nicolas, arrivée vite suivie par celle de sa fille, Cornelia. La mère impérieuse n’a jamais manqué d’affirmer sa préférence pour son fils, meurtrissant l’égo de sa fille au passage. • Nicolas a donc grandit en étant « le préféré de maman ». Son garçon, son prince, le seul homme auquel elle ait jamais témoigné un réel respect doublé d’une affection étouffante. Lui accordant beaucoup d’attention, elle a toujours été excessivement sur son dos alors qu’elle ignorait presque sa fille, la reléguant ouvertement au second plan et ne s’employant à lui adresser la parole que dans l’optique de la critiquer. Alors qu’elle rabaissait sa fille, elle ne cessait de pousser son fils dans la direction qu’elle avait elle-même empruntée dans sa jeunesse. Son garçon la rendrait fière, elle en avait l’intime certitude. Dès sa petite enfance, elle le poussa, l’amenant à emprunter un parcours similaire au sien. Comme elle durant ses jeunes années, il a fait du mannequinat tôt (il a tourné dans une publicité pour les couches à l’issue d’un casting auquel sa mère l’avait inscrit) et en fait encore aujourd’hui, décrochant des contrats par-ci par-là. Une mère insistante, directive et control-freak avec laquelle Nicolas a du apprendre à composer (il apprend d’ailleurs toujours). • Nicolas a grandit dans un milieu exclusivement féminin. Surprotégé par une mère très (trop) présente, proche de sa sœur jumelle, il a toujours été entouré de femmes et s’est employé à devenir un homme en se passant de modèle masculin. • Fusionnel avec sa sœur qu’il perçoit comme la seconde moitié de sa personne, il voit cependant depuis l’enfance cette relation souffrir de leurs rapports respectifs avec leur mère. La préférence nullement dissimulée de cette dernière à l’égard de Nicolas a attisé pas mal de jalousie. Nicolas, lui, n’a jamais apprécié ce climat tendu et n’a jamais eut à cœur d’accaparer l’attention de sa mère, au contraire. Il aurait à l’inverse franchement tendance à envier à sa sœur la liberté dont elle dispose alors que lui s’en trouve privé. • S’il n’a pas écopé du caractère de sa mère (dieu merci), Nicolas tiens d’elle son goût marqué pour la mode. Comme elle, il adore les vêtements et possède d’ailleurs une garde-robe particulièrement imposante. • Il a développé un goût marqué pour l’art et plus précisément pour le dessin. Il n’y a rien de tel pour le détendre. Il avait l’intention de s’orienter dans la voie de l’art à l’issue de ses années lycées, mais la force de persuasion de sa mère l’a forcé à ployer et à se diriger vers des études de commerce. • Il fait du mannequinat depuis son enfance, carrière qui ne lui apporte rien de particulier à titre personnel et qui résulte plus de l’obstination de sa mère que d’une réelle envie de sa part. • Elève brillant (sa mère y a toujours veillé, surveillant soir après soir ses devoirs jusqu’à relativement tard dans sa scolarité), il a un dossier scolaire irréprochable qui lui a permis d’intégrer la Sorbonne à l’issue de ses années lycée. • Nicolas est de ces garçons qui font l’unanimité auprès de tout le monde. Il a une personnalité chaleureuse, chatoyante et traine au quotidien une bonne dose de charisme. Il y a quelque chose de furieusement élégant et attachant chez lui. S’il a écopé de sa mère une grâce naturelle, il ne dégage pas l’aura froide et intimidante de cette dernière. Nicolas est un garçon posé, sociable et qui attire naturellement les autres. Il se dégage lui un regain d’énergie et d’enthousiasme qui donne envie aux gens de l’approcher, de faire partie de sa vie d’une manière ou d’une autre. Il a toujours été relativement populaire à l’école de ce fait, tissant facilement du lien avec ses camarades, mais ne l’a jamais particulièrement cherché pour autant. S’il a toujours accepté et entretenu son profil de « golden boy » en puissance, Nicolas n’éprouve pas le besoin de régner en maître sur ses amis. Il n’a aucun problème avec le fait de se retrouver seul parfois, il trouve même cela très ressourçant. Il dégage pas mal de prestance, mais ne se sent pas l’âme d’un leader pour autant. • Il a un côté « zéro défaut ». C’est le bon copain, le gendre idéal. C’est une bonne chose, mais ça tend aussi parfois à lui conférer un côté très lisse, très arrangeant, qu’il n’apprécie pas forcément. Sa mère le voulait parfait et, s’il ne le sera jamais, il en donne effectivement parfois l’impression. • Il est encore vierge, ce qui l’embarrasse un peu. Il a pourtant une plastique avantageuse qui attire l’attention de petites amies potentielles, mais sa mère a toujours eut le don de foutre la frousse à toutes les malheureuses s’approchant de Nicolas de trop près. Elles finissent toutes par décamper après avoir rencontré l’impérieuse madame Delacour, ce qui a le don d’exaspérer Nicolas. • Il ne fume pas et a une alimentation très saine. Son corps est un sanctuaire, il en prend grand soin. Il a une peau douce et soigneusement hydratée ainsi qu’une dentition irréprochable. Il ne déconne pas avec tout ça. • Il a toujours eut un emploi du temps de ministre. Au delà de ses cours, il a enchaîné durant des années les activités sportives en tout genre, les cours de savoir-vivre, etc. Il a reçu une éducation stricte et a eut l’habitude très tôt d’enchaîner les journées surchargées. Il pourrait compter sur les doigts d’une seule main le nombre d’après-midi qu’il a passé allongé dans un canapé devant l’écran de télévision du salon. • Foutrement imparfait le modèle de perfection. Même si Nicolas a tendance à briller dans tout ce qu’il fait (comme sa mère adore à le souligner), il y a néanmoins des petites exceptions. L’une d’elle concerne son permis de conduire qu’il a dut passer trois fois à cause d’un trop plein persistant de nervosité. A ce sujet, il se ronge les ongles jusqu’au sang quand il est nerveux, ce qui a le don de faire enrager sa mère. • Sa mère compte sur lui pour reprendre l’affaire familiale, mais il n’a pas les mêmes envies qu’elle à ce niveau. Nicolas n’a pas vraiment le gêne de la gagne. Il n’aspire pas à briller plus fort que tous les autres et se retrouver à la tête de l’empire Delacour ne l’enthousiasme pas plus que cela. Sa mère ne le voit pas (ou plutôt elle choisit de ne pas le voir) et l’embête de plus en plus avec cela, le forçant à s’intéresser de plus en plus à la boite familial et à y consacrer bon nombre de ses moments de temps libre. • C’est un habitué des voyages. Via le boulot de sa mère, il a déjà mis les pieds sur tous les continents du monde. Quand il était petit, il adorait prendre l’avion, trouvant tout cela tout bonnement magique. Il adorait grimper dans l’avion en faisant traîner derrière lui sa petite valise à roulettes et redescendre de l’appareil une poignée d’heures plus tard pour mettre les pieds dans un pays tout autre que celui qu’il venait de quitter. Il adorait déjà alors tout dans les avions : du contenu de ses plateaux repas, aux films disponibles durant la durée du vol, en passant par les tenues des hôtesses de l’air, les gobelets en plastique et les petits hublots contre lesquels il tenait toujours à être assis. S’il contiens plus son enthousiasme vis-à-vis de tout cela aujourd’hui, il a néanmoins conservé le goût de l’avion (faut dire que, compte tenu de son statut social, il voyage toujours dans d’excellentes conditions, soit en première classe, soit carrément à bord de jets privés). • Il a le sens du sacrifice et sait mettre ses propres désirs en sourdine pour satisfaire les personnes qui comptent pour lui. Il est foncièrement généreux et ça ne manque pas de lui jouer des tours. • Il a l’impression de n’avoir qu’un contrôle limité sur son existence et ça l’angoisse beaucoup. Extérieurement, il a tout pour réussir : le nom, la qualification, l’empire familiale, la bonne image, etc. Tous ses professeurs argueront sans exception que ce garçon ne peut que réussir et pourtant. Nicolas se sent dépassé par son existence. Il suit un plan qui n’est pas le sien et est terrifié à l’idée de se réveiller un jour avec le sentiment d’avoir tout foutu en l’air. • Il se réconforte dans le dessin ou la peinture quand il se sent emplit de colère ou de nervosité. Ca, ou alors il opte pour une bonne séance shopping. • Il préfère l’hiver à l’été. • Il a un très bon feeling avec les enfants, mais ne s’imagine nullement en avoir. Il a du mal à s’imaginer père. De façon générale, sa belle assurance dissimule un certain manque de confiance. Excessivement choyé par sa mère, il a grandit dans une espèce de bulle et doit désormais vivre avec la peur de la voir exploser d’un moment à l’autre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 354
Date d'arrivée : 30/04/2016
Âge : 38
Habitation : Dans tes fesses.
Études : Etudiant en glandage.
Dim 5 Mar - 17:25
Le membre 'Nicolas Delacour' a effectué l'action suivante : PLAY AND DICE


'Groupes français' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 27
Date d'arrivée : 05/03/2017
© : morrigan ma douce.
Âge : 24
Habitation : un grand appartement place vendôme.
Études : deuxième année de doctorat en sciences politiques.
Dim 5 Mar - 17:25


how did you get that way? i don't know. you're screwed up and brilliant, look like a million dollar man.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 82
Date d'arrivée : 05/03/2017
© : kawaiinekoj, astra.
Âge : 23
Habitation : chez sa mère à paris, dans un appart dans le centre avec sa soeur à cambridge.
Études : de commerce.
Dim 5 Mar - 17:31
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 21
Date d'arrivée : 04/02/2017
© : underco.
Âge : 21
Dim 5 Mar - 17:33
CETTE PERFECTION
si je jouais pas que des keums, j't'aurai violé
bienvenue sur SB très cher, en espérant que tu t'y plaises


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 193
Date d'arrivée : 01/02/2017
© : wolfgang
Âge : 23
Habitation : quelque part avec Liv et Juliet
Études : médecine (4ème année)
Dim 5 Mar - 18:50
Douglas, cette perfection
Bienvenue parmi nous J'espère que tu te plairas sur SB et nous sommes là en cas de besoin


Who's ready to play? Are we the hunters? Or are we the prey? There's no surrender and there's no escape. Are we the hunters? Or are we the prey? This is a wild game of survival.


wild game

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 123
Date d'arrivée : 13/02/2017
© : bazzart
Âge : 24
Habitation : Cambridge.
Études : Chimie.
Dim 5 Mar - 20:57
J'aime trooooop ton personnage. Madame delacour a l'air d'être badass à mes yeux. What a Face et j'ai trop aimé quand tu dis " Il a une peau douce et soigneusement hydratée ainsi qu’une dentition irréprochable. Il ne déconne pas avec tout ça." chacun ses priorités dans la vie. Sinon Bienvenue.



la vie est injuste. on pourrait nous l'apprendre à l'école, ça au moins. Pokémon partout, justice nulle part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 82
Date d'arrivée : 05/03/2017
© : kawaiinekoj, astra.
Âge : 23
Habitation : chez sa mère à paris, dans un appart dans le centre avec sa soeur à cambridge.
Études : de commerce.
Dim 5 Mar - 21:07
@Maël de Vaugiraud-R. que dire de KJ, c'est mon dernier coup de coeur.
merci.

@Marnie Rosenberg aww, merci ça me touche et oui, maman Delacour, c'est quelque chsoe.
c'est ça. (à)




put on your doll faces.
liar ☽ everybody has a secret world inside of them. all of the people of the world, i mean everybody. no matter how dull and boring they are on the outside, inside them they’ve all got unimaginable, magnificent, wonderful, stupid, amazing worlds. not just one world. hundreds of them. thousands maybe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 37
Date d'arrivée : 05/03/2017
© : money honey
Âge : 23
Habitation : t'as pas besoin de le savoir, d'abord. avec son bff zach & sa petite soeur juliet.
Études : ingénierie. la classe.
Dim 5 Mar - 21:53
oh purée, Douglas, déjà        
+ delacour  
+ le personnage   sa relation avec sa mère promet du lourd  
je viendrai te réclamer un lien, obligé   en attendant, bienvenuuuuuuue  
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SORBBRIDGE  :: BACCAULAUREAT :: Baccalauréat vs. the A-Levels :: Passed-
Sauter vers: