OUVERTURE DE SORBBRIDGE

Viens écrire un petit mot sur le sujet Bazzart pour faire connaître ton amour pour SB -ou pas


N'hésite surtout pas à commenter cette première version over here. Un commentaire = un pet de lama puant.


vote pour ton lama squad préféré






 

RECRUTEMENT STAFF ICI ET ICI ET LA


 :: CITIES :: Cambridge of my heart :: Trinity Street Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A new life, a second chance. [Solédore]

Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 32
Date d'arrivée : 05/03/2017
© : .sassenach
Âge : 25
Habitation : avec Solène dans un appartement au city center de cambridge.
Études : de sport.
Dim 5 Mar - 20:10
A new life, a second chance.
EXORDIUM.

Décalage horaire horrible que tu supportes à peine. Le regard lourd, les muscles tendus, tu pousses un long soupire en te dirigeant dans le salon, les bras chargés de deux cartons. Tu avais fini par enlever ta veste, te tapant des allés et retours pour transporter tes cartons et ceux de Solène. Bien sûr, tu avais fait en sorte que porter le plus lourd, de toute façon, tu n’étais pas vraiment contraire. Déjà, tu avais trouvé un boulot comme barman dans une boite de nuit et tu commençais dans trois jours. Si tu étais impatient ? Bien sûr que non…Certes, ta petite amie ne manquait pas d’argent, mais ta fierté de mec fait en sorte que tu ne te reposeras pas sur elle pour assumer les charges et les dépenses. « Solène, je dépose ça où ? Puis… » Tu ne finis par ta phrase que tu trébuche dans une paire de chaussure à talon. « Bordel de merde ! Je te jure que toi et tes chaussures, vous voulez ma mort. Et puis merde… » Tu lâches les cartons d’un seul coup, ceux-ci tombant lourdement sur le sol. Oui, ils seront bien là, pas besoin de les mettre ailleurs. Bon, ils sont légèrement au milieu de jeu de qui, mais franchement, tu crevais de chaud et tu rêvais d’un verre d’eau et d’une bonne douche. Passant une main dans tes cheveux, tu enlèves ton haut pour le balancer dans un coin de la pièce, te retrouvant torse nu. « Les verres…où sont les verres… » Tu marmonnes légèrement. Le manque de sommeil ne t’aide pas et ce changement de pays te fou dans une situation assez dramatique. Tu es nerveux. De un, tu emménage avec Solène et ce, malgré votre couple qui bat de l’aile. De deux, tu as beau être bilingue, tu as tout abandonné – donc pas grand-chose – en venant ici. Non, tu ne devais pas y penser…Tu es ici pour offrir une seconde chance à ton couple, à Solène et toi. Te pressant dans la cuisine, tu trouves enfin les verres dans un carton. Allumant le robinet, tu te serres un grand verre avant de le vider d’une traite. Les cours commenceront dans deux jours, vous aviez donc deux jours pour finir de tout ranger. La poisse. Comment alliez-vous faire ? Ce n’est pas comme si Solène n’était pas une princesse dans l’âme, tu l’imagines mal se plonger le nez dans les cartons h24.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 49
Date d'arrivée : 05/03/2017
© : ice and fire.
Âge : 22
Habitation : avec théodore dans un appartement au city center de cambridge.
Études : étudiante en relations internationales (quatrième année).
Lun 6 Mar - 15:11

       


a new life, a second chance

— Théolène
au revoir la france, bonjour l'angleterre. fallait l'avouer, ça te faisait un peu bizarre de quitter ta maison et ta chambre pour un appartement. avec théodore en plus. tu lui avais proposé de partager un appartement pour ces mois en angleterre. tu ne savais pas encore si tu avais bien fait ou non. dans tous les cas, tu appréhendais un peu les semaines à venir. tu espérais sincèrement que tout se passe bien, entre vous. faut dire que ces derniers mois, rien ne semblait aller entre vous. les disputes s'enchaînaient et ça commençait vraiment à te fatiguer. tu le savais que c'était en partie de ta faute. trop jalouse. trop possessive. étouffante parfois. mais mine de rien, tu étais très attachée à lui, et tu ne voulais pas le perdre. et puis, habiter avec théodore, c'était aussi l'avoir sous tes yeux H24. non non non, fallait pas que tu penses les choses comme ça, sinon...

un coup d'oeil dans l'appartement. tout était meublé comme tu l'avais demandé, même s'il manquait toute la décoration. ces petits brols que tu avais emporté avec toi pour rendre l'appartement un peu plus comme chez toi, à paris. et la seconde après, tu étais déjà installée dans le canapé. et tu regardais théo faire des allés-retour pour aller chercher les cartons. tu ne comprenais pas pourquoi il faisait ça. il aurait pu laisser les déménageurs le faire, au lieu de les renvoyer directement. « mes chaussures ne t'ont rien fait, tu n'avais qu'à regarder devant toi. » à quoi te servent les yeux, théo hein? tu savais que tu devrais un peu l'aider mais... non. « hé, un peu de douceur! » plusieurs cartons venaient d'atterrir sur le sol dans un bruit mat. y'avait intérêt à ce que ces box ne contiennent que les affaires de théo, sinon... « tu sais que tu aurais pu demander aux déménageurs de t'aider? c'est quand même leur boulot. » tu venais - enfin - de te lever du canapé et tu t'étais dirigée vers lui, un essuie - trouvé dans un des cartons - en main. « tu es sûr que tu ne veux pas que je les rappelle? » tu passais l'essuie sous l'eau avant de l'essorer. et, face à lui, tu essayais la sueur qui perlait sur son front. c'est que tu pouvais aussi être douce et tendre quand tu le voulais.
       MAY


         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 32
Date d'arrivée : 05/03/2017
© : .sassenach
Âge : 25
Habitation : avec Solène dans un appartement au city center de cambridge.
Études : de sport.
Jeu 9 Mar - 12:00
A new life, a second chance.
EXORDIUM.

Un nouveau pays, une nouvelle chance. C’est ce que tu tentais de te dire, encore et encore. Si tu ne voulais pas sauver ton couple, voilà bien longtemps que tu aurais quitté Solène. Donc oui, tu croyais encore en vous, en elle, en toi. Tu pensais que votre couple n’était pas encore foutu, que malgré vos différences, vous pouviez sortir plus fort de cette mauvaise passe. Au fond, tu tiens à elle, c’est évident, sinon tu ne serais pas là aujourd’hui. Installée dans le canapé, toi, tu faisais en sorte de monter les cartons, n’ayant aucune confiance vis-à-vis des déménageurs. Puis, tu n’es pas du genre à vouloir user de l’argent pour rien. L’appartement est déjà meublé, seuls vos affaires – surtout celles de Solène – étaient à monter. Manquant de te mordre le tapis à cause des chaussures de ta petite amie, tu grognes furieusement. Pourquoi les filles ont-elles tendances à acheter mille-et-une paire de chaussures ! « mes chaussures ne t'ont rien fait, tu n'avais qu'à regarder devant toi. » Tu te retiens de lui lancer une réplique cinglante et surtout, de l’envoyer chier. Quoi que… « hé, un peu de douceur! » « Si tu bougeais tes fesses j’aurais pas à balancer tes cartons comme ça. » Ben quoi, elle s’amusait à te dire de regarder devant toi, alors que toi, comme un con, tu montes et tu descends pour monter ses cartons. Posant un regard sur elle, tu te mets à chercher un verre d’eau dans la cuisine. « tu sais que tu aurais pu demander aux déménageurs de t'aider? c'est quand même leur boulot. » Une nouvelle fois tu soupires. Là, la contradiction entre vous deux est flagrante. Tu es du style économe, ayant vécu dans la pauvreté toute ta vie, alors que Solène, elle, dépense son argent quand toi tu n’en vois pas la nécessité. Tu ne prends donc pas vraiment la peine de répondre, haussant simplement les épaules pour ne pas engager une énième dispute. Vous n’êtes pas ici pour ça, loin de là. « tu es sûr que tu ne veux pas que je les rappelle? » « Non, c’est bon, il n’y a plus grand-chose à faire. Je pense qu’il reste deux cartons ou trois peut-être…j’en sais rien. Rha c’est froiiiiiid. » Tu frisonnes en sentant le linge venir se poser sur ta peau, alors que ton regard se pose sur Solène. T’appuyant légèrement contre l’évier, tu poses un bref baiser sur ses lèvres en soupirant. « Par contre, pour déballer tu t’y colles… » Un petit sourire moqueur s’affiche sur ton visage alors que d’un coup, tu la soulève du sol pour la déposer sur le plan de travail. « Et si tu râles et bien, tu vivras dans les cartons, parce que je suis un petit ami ingrat et que je déballerais rien du tout ! »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 49
Date d'arrivée : 05/03/2017
© : ice and fire.
Âge : 22
Habitation : avec théodore dans un appartement au city center de cambridge.
Études : étudiante en relations internationales (quatrième année).
Sam 11 Mar - 15:29

       


a new life, a second chance

— Théolène
tu y croyais encore, à cette seconde chance. à ce nouveau départ. tu espérais que votre semestre en angleterre allait changer quelque chose. allait améliorer votre relation. peut-être que vous redeviendrez comme avant? bien que tu en doutais fortement. mais tu avais quand même envie d'y croire. et c'est aussi pour ça que tu lui avais proposé d'habiter ensemble. pour vous retrouver. sauf que ça commençait déjà mal. parce que toi, la princesse, tu n'allais pas l'aider. bien sûr que non. monter des cartons, ce n'était pas le boulot d'une femme comme toi. c'était le boulot des déménageurs. mais non, théo les avait congédié. si tout le monde était comme lui, les déménageurs auraient déjà perdu leur boulot. donc, tu pensais quand même à ces pauvres gens, à ta façon. hum.

finalement, tu avais bougé tes fesses, comme il le disait. pas pour commencer à ranger - haha, la bonne blague - mais plutôt pour le rafraîchir un peu. et monsieur, il se plaignait que l'eau était trop froide? tu allais répliquer quand ses lèvres se posèrent sur les tiennes, l'espace d'une seconde. et ça avait suffi pour te faire taire. bon d'accord, il était pardonné. par contre, quand il te dit que t'allais devoir tout ranger... assise sur le plan de travail, tu pris une petite mine boudeuse. « tu n'oserais pas! ça veut dire que toi aussi, tu vivras dans les cartons, et je sais que tu ne le supporterais pas. » enfin, c'était plutôt le contraire. toi, tu aimais quand tout était bien rangé, tout bien propre. un tout petit peu maniaque sur les bords. tu savais que tu ne supporterais pas de voir tous ces cartons dans le salon. tu savais aussi que tu ne résisterais pas longtemps non plus. « et quoi, même pas un tout petit coup de main? » c'était trop de travail pour toi toute seule, ça allait te prendre des heures! déjà, rien que de ranger ta garde-robe, ça allait te prendre une éternité. les yeux doux, tes doigts venaient de glisser sur son torse tandis que tu déposais quelques baisers dans son cou. juste pour l'amadouer un peu.
       MAY


         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 32
Date d'arrivée : 05/03/2017
© : .sassenach
Âge : 25
Habitation : avec Solène dans un appartement au city center de cambridge.
Études : de sport.
Mar 14 Mar - 10:39

       


a new life, a second chance

— Théolène
Les différences sont souvent flagrantes entre vous, pourtant, vous en étiez là. Votre couple au bord du gouffre, néanmoins, vous vous reteniez mutuellement, refusant de lâcher prise. Tu ne veux pas que ça s’arrête, tu veux sauver ce qu’il reste de votre histoire, de votre relation. Alors oui, lorsqu’elle avait mis l’idée d’habiter ensemble sur la table, tu t’étais dit que ce n’était pas forcément une bonne idée, mais que ça pourrait également vous rapprocher. Alors, certes, tu avais accepté, mais tu appréhendais clairement cette vie commune. Finissant par la soulever pour la déposer sur le plan de travail, tu souris face à sa réflexion. Oh que si tu oserais et en plus, tu sais très bien qu’elle finirait par craquer. Elle et le désordre ça fait deux. Légèrement maniaque sur les bords, tu la connaissais assez pour savoir qu’elle finirait par se jeter sur les cartons en râlant. « C’est sûr, mais je sais que tu craqueras avant moi ma belle…En râlant, c’est sûr, mais tu finiras par ranger quand même. » Tu souris en coin, déposant tes mains sur ses hanches alors qu’elle prenait une petite moue boudeuse, réclamant au moins un petit coup de main alors que ses lèvres s’attaquaient à ton cou.

Tu frisonnes, fermant légèrement les yeux alors que ta tête se penche sur le côté. « Je détestes quand tu uses de tes charmes pour obtenir ce que tu veux. » Ta main gauche se lève et glisse dans ses cheveux, reculant ton visage pour qu’elle cesse de te faire frissonner comme un débutant. « Bon, un petit coup de main alors…mais vraiment un petit. » Petite sourire aux lèvres, tu laisses tes doigts venir se poser sur sa joue alors que tu secouais la tête de gauche à droite. « Vil manipulatrice, pourquoi j’ai craqué pour la fille populaire alors que je sais que tu finis par me mener par le bout du nez. » Sourire léger, tu reviens prendre possession de ses lèvres, poussant un soupire contre celles-ci. Le pire, c’est que c’est vrai. Tu avais fini par craquer pour la fille que beaucoup désiraient, que d’autres jalousaient alors que tu savais que ça ferait forcément des étincelles. Tu n’as jamais fait partie de son monde, mais au moins, tu tentais de façonner le vôtre.

       MAY


         
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SORBBRIDGE  :: CITIES :: Cambridge of my heart :: Trinity Street-
Sauter vers: