OUVERTURE DE SORBBRIDGE

Viens écrire un petit mot sur le sujet Bazzart pour faire connaître ton amour pour SB -ou pas


N'hésite surtout pas à commenter cette première version over here. Un commentaire = un pet de lama puant.


vote pour ton lama squad préféré






 

RECRUTEMENT STAFF ICI ET ICI ET LA


 :: CITIES :: Cambridge of my heart :: Trinity Street Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

i would rather walk with a friend in the dark, than alone in the light (matholène)

Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 125
Date d'arrivée : 05/03/2017
© : nephilim. (av)
Âge : 21
Habitation : habite avec louis
Études : étude de droit (l3)
Jeu 9 Mar - 15:42
-  i would rather walk with a friend in the dark, than alone in the light. -
mathilde & solène

Sa nouvelle vie à Cambridge était agréable, Mathilde était libre, loin de l'influence de ses parents. Malgré tout, la rouquine n'avait pas changé grand chose dans son mode de vie, notamment au niveau de la drogue. Une pratique qu'elle continue et continuerait de cacher, personne n'était au courant à ce propos, excepté Solène. Et encore, c'était par accident qu'elle l'avait appris. Une seule soirée où elle n'avait pas fait attention et voilà que sa meilleure amie était au courant pour sa consommation. Cela avait causé un conflit dans leur relation. Sans compter que chaque jour depuis son emménagement avec Louis et encore plus depuis leur coucherie, Mathilde ne cessait de mentir à sa meilleure amie, s'éloignant peu à peu. Sauf que Solène était sa meilleure amie, comme une sœur pour elle, alors Mathilde ne pouvait pas se permettre de la perdre. Elle ne voulait pas. Soupirant, Mathilde agrippa la bouteille de vin préféré de Solène ainsi que des macarons tandis qu'elle sortait de son appartement. Rapidement, Mathilde arriva chez l'appartement de Solène et Théodore. Devant l'appartement de sa meilleure amie, Mathilde inspira, stressée. Se mordant la lèvre, la française toqua à la porte, priant pour que sa meilleure amie soit là et veuille lui parler.


{i'm in love with the shape of you, we push and pull like a magnet do although my heart is falling too. i'm in love with your body}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 49
Date d'arrivée : 05/03/2017
© : ice and fire.
Âge : 22
Habitation : avec théodore dans un appartement au city center de cambridge.
Études : étudiante en relations internationales (quatrième année).
Sam 11 Mar - 15:48

     


i would rather walk with a friend in the dark, than alone in the light

— matholène
nouvelle vie à cambridge. juste pour quelques mois, mais ça te suffisait pour respirer. loin de ta mère et de son contrôle permanent. loin de tes obligations en tant que fille arnault. une liberté attendue. d'un côté, tu avais toujours été plus ou moins libre, quand tu te comparais à mathilde. mais toi, tu forçais ta liberté. elle, elle jouait les filles modèles, et ce n'était pas bon pour elle. tu le savais, qu'elle s'était trouvé d'autres moyens pour se libérer de la pression constante. un moyen que tu n'appréciais que trop peu. et ça te faisait un peu peur, à vrai dire. peur qu'elle s'enfonce un peu trop. peur de la perdre. tu sentais que ce n'était plus pareille entre vous. les tensions que ça avait créé, et ce petit écart. tu n'aimais pas ça. alors, quand tu la vis devant ta porte, un grand sourire s'afficha sur tes lèvres. tu la pris directement dans tes bras. « mathou chérie, tu m'as manquée. » à la française, tu l'embrassais sur les deux joues avant de l'entraîner à l'intérieur de ton appartement. elle avait vraiment trouvé le bon moment pour débarqué. théo était absent, et toi, tu commençais à t'ennuyer. un regard, tu la débarrassa de ses affaires. « tu me connais trop bien. » tu venais de prendre la bouteille de vin. « fais comme chez toi, j'arrive. » et tu allais chercher deux verres - et ouvrir la bouteille par la même occasion. « alors, comment tu vas? j'ai l'impression que ça fait une éternité que je ne t'ai plus vue! » oui fin, juste quelques jours quoi.
      MAY


       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 125
Date d'arrivée : 05/03/2017
© : nephilim. (av)
Âge : 21
Habitation : habite avec louis
Études : étude de droit (l3)
Sam 11 Mar - 21:42
-  i would rather walk with a friend in the dark, than alone in the light. -
mathilde & solène

Solène lui ouvrit la porte, tout sourire. Mathilde fut soulagée de voir qu'elle était accueillante, ouverte.  Elle avait peur, la rousse. Peur de perdre sa meilleure amie, celle qu'elle considérait comme une sœur à cause de ses consommations. Parce que ses petites pilules, ça l'aidait à se concentrer, à tenir la pression. Seulement, la blonde ne pouvait pas comprendre. Solène Arnault ne savait pas ce que c'était d'être dans sa peau. De devoir être parfaite, de ne pas pouvoir être elle-même, de n'avoir aucun droit à l'erreur. La Arnault était un électron libre, elle pouvait faire ce qu'elle voulait, quant elle le voulait. Or, Mathilde n'avait pas le droit de s'octroyer un tel plaisir. Après tout, quand on est la fille d'un ancien Sénateur, la perfection était le maître mot.  Solène la prit dans ses bras, la serrant assez fort. Mathilde répondit à son étreinte, trop heureuse d'être avec sa meilleure amie. Cette dernière l'embrassa, à la française, avant de la traîner dans son appartement et de la débarrasser de ses affaires. Solène se dirigea vers la cuisine, prenant des verres. Mathilde en profita pour observer les lieux. La décoration était à l'image de Solène, chic et moderne, et ce malgré les cartons qui traînaient. - T'es encore en plein déménagement à ce que j'vois. Ça m'étonne que t'arrives à vivre dans les cartons, Soso. Théo a abandonné le déballage de carton, à ce que je vois. - plaisanta Mathilde. Solène n'était pas du genre patiente, et encore moins à faire les cartons. Ça devait être Théo qui les avait défaits, Solène, elle se serait contenté d'appeler les déménageurs. Solène lui demanda de ses nouvelles mais, aussi de leur dernière rencontre. Autant dire que ça ne s'était pas bien passé. Le principal sujet avait été sa prise de médicaments. Et aujourd'hui, ce n'était guère mieux. Non seulement, elle mentait effrontément à sa meilleure amie à propos de Louis, mais en plus, Mathilde n'avait pas stoppé sa prise de médicament. La rouquine tapota légèrement ses doigts contre la table. - Oh tu sais, les cartons, les débuts de cours, les appels des parents. À croire que la distance n'a rien changé pour mes parents. - soupira la Rosnay. C'est vrai que les appels des parents étaient fréquents. Mathilde devait rayonner à Cambridge, pour que la réputation de son père dépasse les frontières françaises. La blague. - Mais sinon toi, ça va ? T'es heureuse d'habiter avec Théo, ça se passe comment ? Ça va mieux entre vous deux ? - demanda Mathilde. Elle était réellement concernée. Le bonheur de sa meilleure amie était primordial pour elle, et la rousse savait à quel point Théo était important pour Solène. Que c'était leur seconde chance.



{i'm in love with the shape of you, we push and pull like a magnet do although my heart is falling too. i'm in love with your body}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 49
Date d'arrivée : 05/03/2017
© : ice and fire.
Âge : 22
Habitation : avec théodore dans un appartement au city center de cambridge.
Études : étudiante en relations internationales (quatrième année).
Lun 13 Mar - 16:13

     


i would rather walk with a friend in the dark, than alone in the light

— matholène
mathilde, elle t'avait manquée. elle te manquait. tu sentais que ce n'était plus la même chose entre vous. que quelque chose s'était comme brisée. tu te demandais si ce n'était que sa prise de médicaments qui avait changé ça. ou est-ce ta vision d'elle? non, mathilde, elle était toujours la même à tes yeux. c'est toi. tu te rendais compte que finalement, vous étiez quand même différentes. que toi, tu avais la belle vie par rapport à elle. tu voyais ses efforts. cette mascarade qu'elle devait jouer en permanence. même ici, à cambridge. et tu savais que les médicaments étaient un moyen pour elle de s'échapper. un refuge. tu devais l'accepter, mais tu n'y arrivais pas. parce que tu avais peur. parce que tu t'inquiétais. tu devais faire un effort. ne pas faire de commentaires. et surtout, éviter d'en parler. pour éviter les disputes. comme aujourd'hui par exemple. juste nier l'affaire. et peut-être que ça s'arrangera? et peut-être que tu oublieras? connerie. tu ne pourras jamais oublier cette image solène, tu le savais. mais aujourd'hui, juste une journée à vous deux, sans parler de vos problèmes. juste pour se retrouver.

tu la laissais entrer dans ton appartement. quelques cartons trainaient encore, ce qui t'horripilait vraiment, mais tu n'avais toujours pas terminé de tout ranger. sans l'aide de théo. parce qu'il avait tenu parole, même pas un coup de main. ça te démangeait, tu aimais quand tout était propre, quand tout était bien à sa place. mais t'allais pas faire ça maintenant, alors que ta meilleure amie était venue te rendre visite à l'improviste. « je te jure, je n'en peux plus de voir ces cartons traîner. et théo ne m'a même pas aidé! il a juste porté les cartons jusqu'ici et m'a demandé de tout déballer toute seule. tu imagines? » oui enfin, juste... d'un côté, avec l'ascenseur, ça n'avait pas demandé tellement d'efforts que ça. tu lui demandais ensuite de ses nouvelles. ça faisait quand même plusieurs jours que vous ne vous étiez plus vues. vous qui passiez presque tout votre temps ensemble à paris. elle te parla de ses parents. et toi, tu secouais de la tête, dépitée. « ils ne te lâcheront jamais hein... franchement, je ne sais pas comment tu fais, moi je me serais rebellée depuis longtemps. » et tu te tus. parce que tu savais que mathilde, elle le faisait déjà à sa manière. non, pas ce sujet. « tu as fini avec tes cartons toi? parce que la dernière fois que je suis venue, il y en avait encore. je peux venir t'aider si tu veux. d'ailleurs, tu ne te sens pas trop seule dans ton appart? » peut-être que tu aurais dû lui proposer d'habiter aussi avec toi, mais ça aurait fait bizarre. de toute façon, tu savais qu'elle n'aurait pas accepté, de peur de tenir la chandelle h24. « ça se passe bien pour le moment. on ne s'est pas encore disputé une seule fois. mais je t'avoue que ça me fait quand même un peu peur tout ça. j'espère vraiment que ça va marcher... » après tout, tu tenais vraiment à théo. « allez, santé ma belle. à cette nouvelle vie à cambridge! » son verre servi, tu le lui tendais histoire de trinquer ensemble. à un nouveau départ. à ce nouveau semestre.
      MAY


       
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SORBBRIDGE  :: CITIES :: Cambridge of my heart :: Trinity Street-
Sauter vers: