OUVERTURE DE SORBBRIDGE

Viens écrire un petit mot sur le sujet Bazzart pour faire connaître ton amour pour SB -ou pas


N'hésite surtout pas à commenter cette première version over here. Un commentaire = un pet de lama puant.


vote pour ton lama squad préféré






 

RECRUTEMENT STAFF ICI ET ICI ET LA


 :: CITIES :: Cambridge of my heart Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

something just like this (zacharia)

Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 37
Date d'arrivée : 05/03/2017
© : money honey
Âge : 23
Habitation : t'as pas besoin de le savoir, d'abord. avec son bff zach & sa petite soeur juliet.
Études : ingénierie. la classe.
Dim 12 Mar - 20:24


something just like this
 

 
S'il y avait une chose qu'elle avait toujours eu du mal à comprendre, c'était l'attrait que pouvaient avoir certaines personnes pour l'invisibilité. Même petite, lorsqu'elle dévorait ses comics, elle n'avait jamais considéré la Femme Invisible de Marvel comme l'une de ses héroïnes préférées. L'invisibilité, c'était la poisse. Malgré tous ses efforts, malgré tout ce qu'elle pourrait tenter, elle resterait invisible. Aux yeux de Zach. Qui ne la verrait jamais que comme une amie. Elle avait tout tenté, pourtant, tenterait toujours tout ce qu'elle pouvait. Après toutes ces années, elle continuait à avoir le sentiment de ne pas avoir de réelle valeur aux yeux de son meilleur ami. Bien sûr, qu'il tenait à elle. Evidemment. Et elle le savait. Elle était l'une des seules qu'il acceptait vraiment dans son cercle. Mais il ne tenait pas à elle comme elle l'aurait souhaité. Sans vraiment savoir à quel moment précis son propre regard sur lui avait changé, elle s'était rendu compte d'à quel point elle l'aimait (traduisez: d'à quel point elle était dans les emmerdes) quand elle était déjà bien engagée dans les problèmes. Et désormais, il lui glissait entre les doigts, elle le sentait. Et ça, ça la faisait encore plus rager que le concept du guacamole pas épicé. Ca valait un bon onze sur l'échelle du guacamole pas épicé. La haine.

Elle donna un coup de poing dans le mur de sa douche, son grognement de frustration étouffé par le son du ruissellement de l'eau. Elle abritait tellement de colère. Tellement, tellement de colère. Elle ne supportait plus de perdre. On lui avait déjà fait tellement de mal, qu'elle ne savait plus où commençait sa rage et où s'achevait sa douleur - et au milieu de tout ça, où elle-même se trouvait. Elle inclina la tête, offrant son visage au déluge d'eau chaude, yeux fermés, et ses doigts trouvèrent naturellement les cicatrices épaisses qui couraient dans son dos. Le contact n'était plus douloureux depuis longtemps, mais envoyait des décharges nerveuses de colère dans tout son corps.  Elle ne supportait pas l'idée que quiconque porte de nouveau la main sur elle. Elle obligea lentement ses muscles à se détendre, ses poings à se relâcher, et coupa le jet d'eau, avant de sortir de la douche et d'apprécier le contact du tapis de bain doux sous ses pieds. Elle fit basculer ses cheveux noirs sur le côté, et observa les cicatrices roses qui s'étalaient sur ses épaules et son dos. Et on s'étonnait qu'elle ne porte plus de dos nus - sauf lorsqu'elle virait princesse des rues. Après tout, on estimait la puissance d'un chat au nombre de ses cicatrices. Mais chez elle, dans son cocon, elle ne supportait pas de les montrer au monde. Ne supportait pas que Zach puisse voir ce défaut sur elle - et pire encore, que Juliet puisse comprendre ce qu'elle avait vécu. Relâchant ses cheveux sur son dos, de telle manière à ce que le rideau sombre et dégoulinant cache ses marques disgracieuses, elle s'enveloppa dans une serviette, et n'enfila que ses sous-vêtements. Rien de plus. Provoquer Zach pour qu'il la remarque était devenu si naturel, ni automatique qu'elle ne réfléchissait même plus au pourquoi du comment elle le faisait.

Sans passer ne serait-ce qu'une chemise, elle quitta la salle de bains embuée, et fit son entrée dans le salon - après tout, elle avait toujours été à l'aise avec son corps. Et, sans une hésitation, sans ralentir, elle passa devant Zach (encore occupé à travailler, comme toujours), et prit place dans la cuisine, où elle se servit un verre de lait, et s'empara de biscuits, qu'elle s'empressa de tremper dedans. « Tu as eu des cas intéressants, à l'hosto? »


@zachary wheeler

 
© charney


    carpe the hell out this fucking diem

    Pulling me further, Further than I've been before, Making me stronger, Shaking me right to the core, oh. I don't know what's in the stars Never heard it from above, the world isn't ours, But I know what's in my heart, If you ain't mine, I'll be torn apart
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SORBBRIDGE  :: CITIES :: Cambridge of my heart-
Sauter vers: